Le mot de la Direction

Laurent AUBINEAU

Directeur Général

DANS UNE ANNÉE PERTURBÉE TANT PAR LA PÉNURIE DE SEMI CONDUCTEURS QUE PAR LES PROBLEMES DE LOGISTIQUE, LE GROUPE PSA BANQUE FRANCE A SU GÉNÉRER UN RÉSULTAT D’EXPLOITATION DE PLUS DE 450 MILLIONS D’EUROS, EN ÉVOLUTION DE PLUS DE 9% PAR RAPPORT À CELUI DE L’ANNÉE 2021. 

Un chiffre d'affaires comparable

malgré un marché français en baisse de 10%

En 2022, avec un peu moins de 1,9 millions de véhicules, le marché français des immatriculations toutes marques a régressé de près de 10% comparé à 2021. Les parts de marché des marques Peugeot, Citroën ont perdu un point, respectivement à 16,3% et 9,9%. Quant à la marque DS, elle reste stable avec 1,1% de part de marché.

Dans ce contexte, le groupe PSA Banque France s’est attaché à accompagner la stratégie de chacune des trois marques, notamment dans le cadre de la transition énergétique.

L’augmentation de notre taux d’intervention de près de deux points à 35,7% sur les véhicules neufs, l’amélioration de notre performance sur les véhicules d’occasion et l’augmentation du financement unitaire nous ont permis de générer un chiffre d’affaires comparable à celui réalisé en 2021 à plus de 4,6 milliards d’euros.

Progression du taux d'intervention pour la cinquième année consécutive.

Pour la cinquième année consécutive le taux d’intervention a progressé sur les deux typologies de clientèles que sont les particuliers et les entreprises :

63,2% des livraisons des clients particuliers des trois marques de STELLANTIS sont assorties d’un financement CREDIPAR, ce chiffre est encore dépassé s’agissant des véhicules électrifiés ;
la performance sur les entreprises s’est encore améliorée de 3,2 points pour se situer à un niveau historique de 37,7%.
 

Le coût du risque a été une nouvelle fois extrêmement bien maitrisé qu’il s’agisse des clients finaux ou des réseaux de distribution des trois marques.

Excellente performance des produits d'assurance

Malgré une politique de refinancement diversifiée le groupe PSA Banque France a subi dans la deuxième partie de l’année une évolution historique de son coût de financement, de par son amplitude et la rapidité de la hausse. Ce renchérissement n’a malheureusement pas pu être répercuté en totalité à nos clients, altérant la marge brute sur les nouveaux financements.

Enfin, notons une nouvelle fois l’excellente performance de placement de nos produits d’assurance, gage d’une protection client très appréciable dans le but de les satisfaire et fidéliser sur la longue route aux marques du groupe.